Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2014

le chaton

toiles news 153.jpg

Ça y est je suis foutue. Je me suis achetée un animal de compagnie, je me suis achetée un chat. S’acheter un chat autant se mettre une balle dans la tête.

L’autre jour il a explosé un pigeon. Je rentre, y avait du sang partout et des plumes, il se l’ait fini dans la salle de bain, je vous raconte pas l’état de la salle de bain et du pigeon. Il a laissé cette saloperie sur mon tapis rose. Je suis sûre que c’est plein de maladie, typhus, la peste ou je sais pas, mais c’est plein de saloperies. Dégoûtée, je suis dégoûtée. Je l’ai pris par le cou, je l’ai secoué un peu au-dessus du pigeon, j’ai eu un haut le coeur, j’ai failli vomir. J’ai appelé la concierge. Je lui ai dit Monsieur Da Costa, je suis pas une chochotte mais là je peux pas. Il t’a ramassé ça ni une ni deux, ça l’a pas gêné, à la campagne, il m’a déjà raconté comment il jetait les petits chats contre le mur. Atroce.

Il m’a ruiné mes rideaux, il défèque dans le terreau, je lui ai dit et répété qu’il a sa caisse, il écoute pas, ça sert à quoi que tu aies des grandes oreilles si t’écoutes pas ! Alors j’arrête pas de le secouer et de le taper avec un journal, mais il écoute rien, c’est pas un chien, c’est un chat c’est vrai et dire que j’ai hésité avec un petit chien chinois nain, albinos et prognathe, une vraie merveille, tout blanc avec des petits yeux rouge. Il aurait pas bouffé mes plantes lui. Je me suis dit un chat c’est bien, c’est indépendant, y a pas à le faire descendre pour aller pisser tous les soirs, ça a fait toute la différence, j’ai pas d’ascenseur et j’habite au troisième. Alors le chat est devenue pour moi rapidement comme une évidence.

J’aurai mieux fait de me retourner un ongle.

Je n’en peux plus, je n’en peux plus. Je crois qu’à force de l’avoir trop secoué, j’ai tout mélangé dans sa tête, il se croit en pleine jungle, il devient fou, il se fait les griffes sur mon meuble Espagnol.

Quoi faire ? J’en ai tellement parlé à mes amis qu’aujourd’hui c’est malin, plus personne n’en veut. Ulysse il s’appelle, je lui ai fait couper les coucougnettes, il est vacciné contre tout même les pigeons.

Ho et puis dans le journal, l’autre jour, j’ai lu une chose affreuse, une vieille femme morte bouffée par son chat. Retrouvée une semaine après Je vous jure que ça refroidi. Alors maintenant j’ai du mal à soutenir son regard, de savoir que ça peut te bouffer cette saloperie, pauvre petite bête. Il me fait peur.

 Histoires d'hommes

Commentaires

j'aime beaucoup ce dessin.l'art de proteger dans un regart si lointain.qui ne voudrait pas etre a la place du chat!!quelle tendresse!!reviens sur terre Sabine.laisse au passée le passée.

Écrit par : mico | 19/05/2014

Les commentaires sont fermés.